Au nom du fils

Michel Vaillant, nouvelle saison – Tome 1

scénario: Philippe Graton et Denis Lapière
dessin: Marc Bourgne et Benjamin Benéteau
couleur des planches: Christian Lerolle
couleur de la couverture: Sébastien Gérard
Dupuis (2012)
 
Bande annonce: http://youtu.be/Co6t2VrElds
 

 Confronté aux nouveaux enjeux sportifs et technologiques, le clan Vaillant doit faire face aux évolutions de l’industrie automobile, mais aussi aux mutations de la société.
Trois générations d’hommes et de femmes ont désormais en main le destin de l’entreprise, dont le tout premier challenge est de renouer avec la victoire, en débutant par le WTCC, le très disputé championnat du monde des voitures de tourisme. Et de sauver la cohésion familiale, malgré les convictions contradictoires des uns et des autres.Pour rendre crédible l’arrivée de l’écurie Vaillante dans l’univers du WTCC, Philippe Graton a jugé très justement qu’il était indispensable de nous plonger, Denis Lapière, Benjamin Benéteau et moi-même, dans  la réalité de la course. C’est ainsi que la chaîne de télévision Eurosport, organisatrice de ce championnat, nous a invités à suivre de l’intérieur la première épreuve du calendrier 2012, qui a eu lieu sur le mythique circuit italien de Monza le 11 mars (jour de mon anniversaire) et  été marquée par la victoire du Français Yvan Muller (Chevrolet). Au programme de ce week-end à Monza: repérage des lieux, entretiens avec les pilotes, tours de piste et visite des écuries. C’est à cette occasion que j’ai pu mesurer à quel point les noms de Vaillant et de Graton déclenchaient l’enthousiasme des professionnels de la compétition automobile et ouvraient toutes les portes.

Denis Lapière, Benjamin Benéteau et moi-même en discussion avec Eric Neve, le patron de l’écurie Chevrolet, à Monza (photo (c) P. Graton – Dupuis)

La méthode de travail que Benjamin et moi utilisons est moins compliquée qu’on pourrait le croire. La première étape est celle de la documentation. Ci-dessous, une photo prise par moi-même à Monza, parfaitement adaptée à la scène décrite dans le scénario de la planche 19.  Pour cette même planche, je me suis également inspiré des photos prises par Denis dans le camion Chevrolet (quand je vous disais que le label « Vaillant » ouvrait toutes les portes!), que je préfère ne pas reproduire ici pour une raison de confidentialité.

Seconde étape, je réalise un « storyboard », croquis de la planche, qui sera soumis à l’approbation de Philippe et Denis.

Troisième étape, je dessine les personnages, « à l’ancienne », c’est à dire sur papier et à l’encre de chine (plume et pinceau). Quatrième étape, Benjamin scanne ma planche et ajoute les décors sur palette graphique.

Enfin, le lettrage et les couleurs sont ajoutés.